Volvo XC40 : voiture de l’année 2018

Suite aux succès de ses grands frères, les XC60 et XC90, on comprend aisément que le constructeur suédois s’en soit inspiré esthétiquement. Pour autant, son gabarit trapu, ses flancs creusés et son décroché de toit lui sont propres et lui confèrent une allure très personnelle permettant de l’identifier au premier coup d’œil. Les jantes 18 pouces de notre modèle d’essai (finition R-Design) contribuent également au dynamisme de la ligne.
A l’intérieur, le travail des ingénieurs est une fois de plus remarquable. L’ensemble de la gamme est équipé d’une dalle numérique de 12,3 pouces en guise d’instrumentation ainsi que d’un grand écran tactile vertical de 9 pouces permettant de gérer les différentes interfaces (climatisation, médias, aides à la conduite, etc.). Couplé à des matériaux haut de gamme, à une finition raffinée et à une ergonomie sans faille, l’ensemble est du plus bel effet.

Les places arrières ne sont pas en reste avec un espace aux jambes conséquent, permettant d’accueillir les plus grands gabarits tout en conversant un volume de coffre de 460 litres.

Sous le capot de notre version d’essai, on retrouve le 4 cylindres diesel D4 développant la bagatelle de 190 chevaux, couplé à une transmission intégrale et emmené par la boîte automatique Geartronic à 8 rapports. L’ensemble en est dynamique et coupleux et profite d’un châssis rigoureux et confortable.
Du côté tarif, la gamme débute à 30 850 euros pour la version essence T3 de 150ch en version 2 roues motrices, ce qui positionne le XC40 légèrement en dessous de ses concurrents allemands tels que les Mercedes-Benz GLA et BMW X1.
Une fois de plus, Volvo vise juste en proposant un modèle très abouti qui devrait rapidement trouver son public et se poser en référence du segment.

P.G.

J'en veux plus :
Côté commerce / Une