Un weekend à Poitiers : que voir et que faire ?

Bien entendu deux jours ne vous suffiront pas pour découvrir Poitiers dans son intégralité, mais je vous propose ici un itinéraire qui vous permettra de découvrir les principaux lieux à voir absolument tout en prenant votre temps.

Premier jour : découverte du Poitiers médiéval et des abords du Clain

Pour cette première journée je vous conseille de vous rendre dans l’un des quartiers les plus anciens de Poitiers : l’Église Notre-Dame-la-Grande (construite aux XI et XIIe siècles) et ses environs. Elle est l’un des joyaux de l’art roman, surtout connue pour sa façade sculptée racontant l’histoire de la Bible. À l’intérieur les piliers et voûtes sont peints de formes géométriques aux couleurs vives. C’est LA visite à ne pas louper. Vous trouverez les halles du marché juste à côté si vous avez envie de faire quelques emplettes, ainsi que l’Office du tourisme.

Notre-Dame-la-Grande – Crédit photo : Parthenos Photographie

Je vous invite ensuite à vous balader sur la place et dans les rues avoisinantes, la Grand Rue et la Rue de la Cathédrale étant les plus jolies. Les hôtels particuliers et maisons en pan de bois ne sont pas rares et donnent un charme incroyable au quartier. Parmi les bâtiments à voir notons l’hôtel de Rochefort (actuelle Direction Régionale des Affaires Culturelles), l’hôtel Chabourneau qui fut la résidence de différents maires de la ville, l’hôtel Pélisson, ou l’îlot des Cordeliers.

À l’angle de la rue du Marché Notre-Dame et de la rue des Cordeliers vous pourrez admirer l’ancien Palais des Comtes de Poitou et Ducs d’Aquitaine. Il fut modifié tout au long de son histoire mais subsistent encore de ce palais médiéval la Tour Maubergeon et la grande salle dites Salle des Pas-Perdus. Saviez-vous que cette dernière fut édifiée par Aliénor d’Aquitaine vers 1200 ? Jeanne d’Arc y passera également en 1429, et Luc Besson a d’ailleurs tourné quelques scène de son film éponyme dans cette Salle des Pas-Perdus. Le bâtiment abritait le palais de justice de Poitiers jusqu’au début de l’année 2019. Le quartier du palais sera repensé dans les années à venir.

Si vous souhaitez désormais faire une pause pour manger je vous conseille le restaurant Les Bons enfants (11bis rue Cloche Perse) qui propose d’excellents produits régionaux et de saison (pensez à réserver ;)).

Votre après-midi sera consacré à la détente en descendant la rue René Descartes et la rue de la Chaîne. Vous pourrez y admirer l’hôtel Berthelot et l’hôtel Fumé (15-16e siècles) ou bien encore l’église Saint-Germain. Puis continuez votre chemin jusqu’au Jardin des Plantes. Il abrite des arbres centenaires, une serre tropicale, une aire de jeux pour enfants, de beaux espaces verts, et jardin botanique qui fut créé par des professeurs de la faculté de médecine, autrefois toute proche, pour documenter les étudiants. Je vous invite ensuite à prolonger votre balade le long du Clain afin d’admirer le moulin à eau, l’église Saint-Jean-de-Montierneuf (ancienne abbaye bénédictine), le nouveau palais de justice, et le faubourg Pont Neuf.

Deuxième journée : le quartier épiscopal et la ville moderne

La Cathédrale Saint-Pierre – Crédit photo : Parthenos Photographie

Pour cette deuxième journée je vous propose de changer d’époque. Commençons par la visite du quartier épiscopal ou se trouve l’imposante Cathédrale Saint-Pierre de style gothique qui fut construite entre 1160 et 1379. De sublimes peintures murales ont été découvertes en 2016 et sont désormais visibles du public. Juste derrière la cathédrale se trouve l’église Sainte-Radégonde qui mêle architecture romane et gothique. Enfin, de l’autre côté du Boulevard Jean Jaurès se trouve le Baptistère Saint-Jean qui est l’un des plus vieux bâtiment chrétiens d’Europe (5e siècle). Le musée Sainte-Croix et l’Espace Mendès France situés tout proches compléteront votre visite.

Vous pourrez ensuite vous rendre en centre ville afin de déjeuner (attention ça monte !). Je vous conseille cette fois-ci deux restaurants que j’aime particulièrement : les Archives, située dans une ancienne chapelle ( 14 rue Édouard-Grimaux), et l’Auberge Le Cul de Paille qui propose une cuisine traditionnelle ( 3 rue Théophraste Renaudot ).

Je vous invite maintenant à faire un bon dans le temps pour vos visites de l’après-midi. L’hôtel de ville date en effet du second empire (19e siècle). N’hésitez pas à entrer découvrir son sublime hall et ses majestueux escaliers.

L’hôtel de ville – Crédit photo :Rene Alliot de Pixabay

La place située devant l’hôtel de ville abrite également de jolies façades. Puis votre regard sera surement attiré par la Préfecture située dans l’axe de l’hôtel de ville. Elle fut également construite au 19e siècle. Vous pourrez ensuite rejoindre le Parc de Blossac par la rue Magenta et la rue Alsace Loraine. La petite curiosité sur votre chemin sera la porte des anciennes arènes romaines de la ville construites au 1er siècle. Il s’agit du seul vestige encore présent aujourd’hui de ce monument qui pouvait autrefois accueillir 30 000 personnes.

L’après midi avançant, il vous sera agréable de vous balader au Parc de Blossac aménagé en 1750. Il domine la vallée du Clain et propose différentes espaces : un parc à la française, un jardin à l’anglaise, un grand pré, deux aires de jeux, un petit étang, etc. N’hésitez pas à vous arrêter boire un thé glacé maison au Kiosque de Blossac, ils sont excellents. D’ailleurs vous pourrez y louer différents jeux d’extérieur et des rosalies, plutôt chouette non ?

Enfin pour finir votre weekend à Poitiers vous pouvez ensuite descendre rejoindre l’îlot Tison, une ancienne friche industrielle réaménagée en parc avec aires de piques niques, guinguette, etc.

Votre weekend à Poitiers touche maintenant à sa fin, j’espère qu’il vous aura plu. S’il vous reste encore du temps à passer dans notre jolie ville n’hésitez pas à vous rendre au Parc de la Roseraie et à visiter l’église Sainte-Hilaire. Vous pourrez également admirer la ville depuis le panorama des Dunes.

Pour plus d’informations voir le site de l’Office du Tourisme de Poitiers ICI.

Je vous retrouve très prochainement pour un article vous proposant un itinéraire de visite entre Chauvigny, Montmorillon et Saint-Savin.

À très bientôt,

Par Éloïse Picquet – blogueuse maman, lifestyle et voyage
Blog : Mommy’s Smile, Facebook : @mommyssmileandco, Instagram : @mommyssmileandco
E-mail : mommyssmileandco@gmail.com

J'en veux plus :
La ville en parle / Une