Restons connecté

Lodge Groupe met le 86 en box

La ville en parle

Lodge Groupe met le 86 en box

Voilà un an que trois étudiants ont décidé de se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat
avec Lodge Groupe. Pour leur un an, ils dévoilent leur gamme 86 et leurs trois coffrets.

Le 14 octobre, voilà un an que Guillaume Béchu, Alexandre Kawka et Marc-Alexandre Laborde, trois étudiants à l’IAE pour les deux premiers, à Sciences Po pour le troisième, ont lancé Lodge Groupe. « Durant notre deuxième année de licence, il y a deux ans, nous avons participé a programme Entreprendre pour Apprendre, avec une start-up proposant des coffrets à thème, explique Guillaume Béchu. Nous avions concocté trois ensembles autour du café, du thé et du chocolat. » Alexandre Kawka et lui ressortent enthousiastes de cette expérience et avec l’envie d’aller plus loin.
« Nous ne pouvions pas nous arrêter là. Lors de nos recherches, plusieurs hôteliers trouvaient notre idée bonne, mais pour eux, ils manquaient l’aspect local. Nous sommes donc partis sur cette idée de proposer des coffrets de produits locaux. »

Apprendre en entreprenant

Marc-Alexandre Laborde rejoint alors l’aventure. Sous le statut d’étudiant- entrepreneur, suivis par le service Pépite de l’université, accompagnés par le Centre d’entreprises et d’innovation et par leur expert-comptable, poussés par Grand Poitiers qui leur passe une première commande, les trois étudiants créent Lodge Groupe. « L’engrenage s’est enclenché. A l’époque, nous n’avions pas de catalogue, c’était du sur-mesure. » Après ce lancement, ils constatent que s’ils veulent aller plus loin, il faut qu’ils se structurent. « Pendant un an, nous avons posé les bases, démarché, monté nos dossiers, réfléchi … » En un an, ils ont finalement beaucoup appris. « La rédaction des statuts, l’enregistrement au tribunal … nous n’imaginions pas forcément qu’il y avait autant d’étapes derrière la création. Cela nous a aussi permis de peaufiner notre organisation. Les cours sont une base, mais là, nous avons démarché, rencontré les fournisseurs, expliqué notre travail … nous avons tous beaucoup mûri en même temps que la société s’étoffait. C’est apprendre autrement, en faisant. Quoi qu’il arrive, c’est notre aventure, une expérience et un vrai plus personnel. Nous n’avions pas forcément mesuré tout le travail que cela impliquait au tout début, mais la volonté est là. Et puis, une entreprise, c’est des rencontres, sortir de sa zone de confort. Nous avons gravi une marche, nous espérons qu’il y en a encore beaucoup, en tout cas nous avons plusieurs projets et des idées pour continuer. »

La gamme 86

Pour les un an de la société, Lodge Groupe a désormais un vrai site internet, un catalogue et une marque. La gamme 86 comprend actuellement trois coffrets. « Derrière ce chiffre, il y a une philosophie : celle du circuit court. La société est traversée par de nouvelles démarches de consommation, nous voulions participer à ce mouvement tout en apportant notre côté jeunesse. » En partant de cette ligne directrice, ils élaborent un cahier des charges et sélectionnent des produits en conséquence.
Tous les producteurs sont de la Vienne et travaillent eux-même avec des matières premières issues du département. A partir de leurs produits, les trois étudiants ont confectionné trois coffrets : un autour de la cuisine, un pour un moment agréable et le troisième en fonction de la saison (en ce moment autour de l’hiver). « Nous les accompagnons d’un livret d’explication des produits, de détails sur le producteur. Le packaging est recyclable, réutilisable ou compostable. Nous voulions rester sur cette démarche écoresponsable jusqu’au bout. » Avec leurs coffrets, ils s’adressent d’abord aux professionnels.
« Nous avons commencé à démarcher les hôteliers, les agences immobilières, les entreprises pour leur comité ou un jeu-concours … Nous pouvons aussi les personnaliser avec une carte ou un logo. Ces trois premiers coffrets sont un test pour voir les réactions. »

+Pratique

Site web : https://www.lodge-groupe.com/
facebook : @lodgegroupe

Journaliste

Clique pour commenter

Plus de La ville en parle

Haut