Restons connecté

Claudia, Alphia, Julia : femmes antiques de Poitiers

Histoire/Art

Claudia, Alphia, Julia : femmes antiques de Poitiers

Ce mois-ci notre historien nous présente les femmes qui ont marqué Poitiers pendant l’antiquité.

A Lemonum, le Poitiers de l’époque romaine, Claudia, fille du proconsul Varenus, avait épousé Marcus Paullus, lieutenant de l’empereur, propréteur de la province d’Aquitaine.

Qui était Claudia Varenilla ?

Même si nous n’avons aucune représentation d’elle, on l’imagine belle, altière, à l’épaisse chevelure brune, au regard fier, se promenant le long du Clain, lasse d’attendre son époux parti guerroyer. Avait-elle des enfants ? Nous ne le savons pas. Etait-elle Pictonne de naissance? C’est ce que l’on dit. Jules César rappelle que les Pictons étaient ses alliés durant la guerre des Gaules. Etait-elle une femme aimée de tous? Sans nul doute. A tel point qu’à son décès, son mari a immortalisé son souvenir au fronton de leur demeure. La légende nous rapporte qu’elle mourut jeune et que la cité lui rendit un vibrant hommage en lui offrant de magnifiques funérailles, un mausolée et une monumentale statue. Savait-elle que son épitaphe, gravée dans la pierre, traverserait les siècles pour nous rappeler son existence ?

Julia

Ne cherchez pas sa maison dans la ville d’aujourd’hui mais le bloc de marbre, daté de 159 après J-C, est visible au musée Sainte-Croix. Son cénotaphe serait même à l’origine du baptistère Saint-Jean. Qui sait ?

C’est qu’à l’époque, Lemonum était la capitale d’un vaste état qui bénéficiait de la protection de l’Empire et qui couvrait les actuels départements de la Vienne, des Deux-Sèvres et le sud de la Vendée jusqu’à la Loire.

Autre célébrité, Alphia Faventina dont la stèle funéraire a été retrouvée en 1871 au n°18 de la rue du Pigeon Blanc, qui était la fille de Catilia et Faventius, un collecteur d’impôt.

Ou bien encore celle de Julia Maximilla, morte à 41 ans, épouse de Julius Basileus. L’une d’elles possédait-elle un petit singe, animal exotique fort apprécié comme celui découvert en 2012 rue des Caillons ?

Claudia, Alphia, Julia nous font toujours rêver par-delà les siècles et nous rappellent le rôle exceptionnel joué à cette époque par la cité des Pictons.

Continuer à lire
Publicité Le petit futé
Vous aimerez aussi

Dir. de publication

Clique pour commenter

Plus de Histoire/Art

Haut