Restons connecté

Bhangara : des sacs éco-responsables en chanvre

La ville en parle

Bhangara : des sacs éco-responsables en chanvre

« Bhangara » : tissu en chanvre, en Népalais. La marque de sacs à dos s’est lancée à Poitiers et offre des produits éco-reponsables et éthiques en chanvre.

Hugo Manteau et Laura Fernandez, couple d’entrepreneurs, ont installé à Poitiers les locaux de leur marque Bhangara mais c’est au Népal que le coeur de l’activité bat son plein autour d’une plante et d’une production : le chanvre.
Tout commence lors d’un voyage, le couple découvre cette matière qu’est le chanvre. Robuste, esthétique, écologique et surtout qui est auto-suffisante en eau pendant sa production dans sa région natale : le Népal.
L’idée de créer des sacs à dos éco-responsable et des accessoires de mode en chanvre grandit et un long voyage commence.

Laura et Hugo en 2017 à l’Annapurna Base Camp (4130m)

Direction la vallée du Katmandou, pour partir sur les traces du savoir-faire des habitants, qui travaillent à la main cette matière depuis des années.
Nous sommes en 2017, Hugo et Laura reviennent en France avec une cinquantaine de pièces qu’ils font tester à leurs proches. Le succès est au rendez-vous et c’est alors qu’une multitude de déplacements au Népal sont programmés entre 2018 et 2019. C’est l’occasion de mettre en place deux collaborations qui seront durables et équitables.
La première avec un atelier géré par des femmes qui viennent en aide à d’autres femmes en difficulté. Pendant 6 mois le travail à l’atelier leur redonne confiance en elles et leur offre une indépendance. Un travail artisanal et de très grande qualité qui permet une réinsertion à ces femmes qui ont subi la dureté de la vie au Népal.
Le second atelier, qui est composé uniquement d’hommes, a repris vie en travaillant avec Bhangara. Ils ont su répondre aux besoins spécifiques de la marque et s’adapter aux contraintes techniques.

Entre la conception, le tissage, le confection, l’envoi et la vente il s’écoule au moins 10 mois. C’est un travail d’anticipation sur les tendances à venir que Laura et Hugo doivent réaliser.

@curlygold_

Des sacs équitables, solidaires, humains et éco-responsables

Bhangara s’efforce de proposer des produits le plus respectueux possible de l’environnement et qui restent équitables. Cela passe par une politique de rémunération de 30% supérieure au salaire moyen pour les ateliers installés au Népal. A noter également, que 5% des revenus de la marque sont reversés à l’association SOS villages d’enfants au Népal.
Les sacs sont composés entre 70 et 90% de chanvre et l’emballage d’expédition est issu de produits recyclés. Les boîtes en carton de livraison sont réutilisables. Les étiquettes sont fabriquées au Népal également avec du papier népalais en Lokta (plante du Népal) et sérigraphié à la main.
La démarche est poussée au maximum afin de respecter l’environnement puisque l’hébergement du site web (Planet Hoster) de la marque est produit avec de l’énergie verte et l’ordinateur qui gère les commande est reconditionné.

De A à Z, chaque étape et élément de la production est pensé pour être le plus écologique et éthique possible.

Manon Rougier (Miss Poitou-Charentes 2015)

2020 année de l’expansion

Bhangara propose une sélection de sacs à dos, sacs en bandoulière, sacs à main, housses d’ordinateur, trousses, blagues à tabac… et bientôt quatre nouveaux produits qui viendront enrichir la gamme en septembre 2020.

2020 marquera l’expansion de la marque. Plusieurs revendeurs physiques (Poitiers, Caen, Valenciennes) et en ligne (Abordage, Alternativi) ont fait confiance aux produits et plusieurs autres viendront grossir les rangs dans les mois à venir.
Vous pouvez également acheter et suivre l’actualité de Bhangara sur leur e-boutique.

Bhangara est une belle découverte. Une marque issue du commerce équitable, éthique et humaine que vous pouvez amener partout avec vous !

+Pratique

Site web : https://bhangara-store.com/
facebook : @bhangarabags
instagram : @bhangara_bags
youtube : Bhangara channel

Dir. de publication

Clique pour commenter

Plus de La ville en parle

Haut