Marre du superflu ? Entraînez-vous avec les Kettlebells !

C’est quoi un kettlebell ?

Un kettlebell, est un accessoire d’entraînement qui ressemble à un boulet de canon auquel se rajoute une poignée pour le soulever. Il vient de Russie (quoique certains Ecossais s’en attribuent l’origine) et là-bas, on en parle et l’utilise depuis très très longtemps (plusieurs siècles). Sur le marché vous pouvez trouver des kettlebells allant de deux à presque une centaine de kilogrammes.

Quel intérêt ?

A travers des exercices variés comme le swing, le relevé turc (vidéo), le snatch (salut les haltérophiles), le squat ou la press, vous pouvez travailler l’ensemble de votre condition physique, notamment la force, les différents types d’endurance, la mobilité articulaire ou encore l’explosivité.

Au-delà de ces gains, l’entraînement au kettlebell pose les bases d’une bonne posture, pendant les exercices certes, mais aussi au quotidien ! Si vous vous demandez comment avoir les épaules moins voûtées, avoir moins mal au dos ou tout simplement comment vous sentir plus fort.e, une partie de vos réponses se trouvent dans l’entraînement au kettlebell.

Relevé turc par un instructeur formé à l’école de force « Strongfirst ».

De plus, il conviendra parfaitement à toutes les personnes défendant un style de vie « minimaliste ». L’utilisation de kettlebell de différents poids peut remplacer aisément toutes les machines d’une salle de sport… La raison principale à cela est que souvent, lorsque l’on s’entraîne au kettlebell, le mouvement prime. Par exemple avec le swing (vidéo), vous améliorez votre extension/flexion de hanche, mouvement que vous faites des dizaines et des dizaines de fois par jour (notamment, toutes les fois où vous vous asseyez sur vos toilettes…).

Loin de vouloir compartimenter le corps comme le font les entraînements plus courants (lundi : les jambes, mercredi : les pectoraux, etc.), le kettlebell réinvestit le corps comme étant un ensemble et redore sa fonction de « machine », dont il faut prendre soin afin d’éviter les douleurs.

Minimaliste ET économe, en fonction des environnements, vous n’avez même pas besoin d’une paire de chaussures. Afin de bien ressentir les ancrages au sol et la stabilité, il est conseillé de travailler pieds nus.

Il n’y a plus qu’à choisir le sien.

Pour qui ?

Comme pour l’haltérophilie, l’entraînement au kettlebell est accessible à tout le monde. Evidemment, je vous recommande vivement de vous faire accompagner par un.e professionnel.le du sport qui a suivi des formations particulières sur ce type d’accessoire.

Si vous aimez les challenges, le kettlebell se pratique lors de compétitions organisées par la fédération française de force.

Il conviendra également aux sportifs et sportives souhaitant améliorer des mouvements précis de leur sport de prédilection.

Le kettlebell est donc une solution toute simple et accessible pour s’entraîner. Maintenant vous n’avez plus aucune raison de passer devant sans les regarder et à ce qu’il paraît, ça permettrait même d’apprendre à parler russe plus rapidement…

Voilà je pose ça là.

Pour vous entraîner :

Alexia koudou Gris > lapsyenbaskets@gmail.com > 06 17 22 65 72

J'en veux plus :
Sport / Une