Restons connecté

Les nouvelles guinguettes 2.0 (1/2) FB-Le Bar

Food truck bar

Food

Les nouvelles guinguettes 2.0 (1/2) FB-Le Bar

A l’heure où la crise sanitaire, angoissent certains à l’idée de se retrouver dans un endroit confiné d’autres trouvent des idées alternatives …

A l’heure où la crise sanitaire, angoissent certains à l’idée de se retourver dans un endroit confiné pour retrouver des amis, boire une bière et écouter de la musique.
D’autres tirent leur épingle du jeu, et avancent des concepts d’un nouveau genre, celui des bars de plein air.

Nouveau ? Pas si sûr… Nos grands parents fréquentaient, assidûment en famille, ou entre amis les guinguettes.

L’origine des guinguettes

La guinguette est, à l’origine, un cabaret populaire de banlieue parisienne officiant comme bar/restaurant et, souvent, comme lieu de bal. Ce type d’établissement se développa un peu partout en France à la fin du XVIIème siècle.
D’ailleurs, l’origine la plus probable du terme, est le mot « guinguet », qui désigné un vin blanc aigre ( Clos guinguet) produit en Île-de-France, mais d’autres vous diront que le vin passablement vert qui y était servi faisait « guinguer », c’est-à-dire danser, pour ceux qui le buvaient.

Elles étaient à cette époque surtout fréquentées l’été, le dimanche par un public familial, le lundi par les ouvriers et le jeudi par les étudiants.

Tableau de Pierre Auguste Renoir
Le déjeuner des canotiers -scène de vie à la guinguette
Le déjeuner des canotiers – Pierre Auguste Renoir

La première moitié du XXème siècle constitue l’âge d’or pour les guinguettes. Le début des années soixante, en annoncent le déclin.

Au début des années 90, quelques guinguettes réouvrent.

Dans ces établissements, on cherche à se détendre, rire, manger sur le pouce, boire un verre avec des amis, écouter de la musique. Cela sans chichi, ni se soucier de sa tenue. Pas de formalisme, on reste le temps que l’on veut. Assis ou debout, en plein air.

Le renouveau

C’est ce « concept, que le plus poitevin des belges, Frédéric Brousse, connu pour ses Food-trucks noir et jaune, « La frite belge » a créé à sa manière, avec le « FB – Le bar ».

Un camion tireuse de bières pression, qui déploie un écran géant sur son toit.
La bière est belge, bien entendu, avec un système de remplissage des verres par le bas. Ce qui optimiserait la quantité et la qualité de la mousse.
Ce camion bar itinérant ( sinon il n’y aurait aucun intérêt que ce soit un camion ) est accompagné par le food-truck « La frite belge » qui vend des frites et des burgers. Aussi, parfois d’autres food-trucks amis, sont de la fête.
Des tables et « manges debout » sont à dispoition et la musique résonne.

Créateur de lien social

J’y vois ici, au délà du concept commercial, un formidable créateur de lien social. L’occasion de créer un RDV, dans des villes rurales. Cela fait de l’animation, permet de réunir les gens d’une même bourgade et d’ailleurs, le temps d’un verre ou d’une soirée, dans des villes ou souvent les bars sont fermés ou peu festifs.

Un concept bienvenu, à une époque où nous avons plus que jamais besoin de lien et quoi de mieux, si c’est en extérieur ?!

Programmation

Voici le programme pour le mois d’août : 18h00- 22h30

Lundi : Place Aristide – Neuville du Poitou
Mardi : Domaine Aliénor d’Aquitaine – Jaunay-Marigny
Jeudi : Parc Strunga – Saint Benoit

La programmation sur l’écran géant varie en fonction de l’heure et des évènements : Dessins animés, clips, concerts, karaoké ou retransmission de matches de foot et compétitions sportives.
C’est à suivre sur le compte Facebook de FB-Le Bar : https://www.facebook.com/FB-LeBar-108231807281797/

La fois prochaine, je vous parlerais d’un autre concept de la guiguette 2.0.


Retrouvez -moi sur mon blog :

Bannière blog " Dans la cuisine de Gin"
Blog de recettes sans gluten et végétariennes
http://www.danslacuisinedegin.fr

Suivez-moi sur Instagram
https://www.instagram.com/dans_la_cuisine_de_gin/

Clique pour commenter

Plus de Food

Haut