Restons connecté

Le Quai ! : nouvel espace de coworking à Poitiers

La ville en parle

Le Quai ! : nouvel espace de coworking à Poitiers

Un nouvel espace de coworking
vient d’ouvrir au 13 bis Boulevard
du Pont Joubert à Poitiers, Le Quai,
un lieu pour faire rimer travail
et convivialité.

Derrière la façade de l’ancienne boutique d’accessoires automobiles et de pièces détachées AIP se trouve désormais un espace de coworking et bureaux. Le Quai a ouvert ses portes au 13 bis du boulevard du Pont Joubert, à Poitiers. Et derrière ces deux caractères, Q !, il y a en réalité huit associés. Tout est parti de rencontres. Les quatre sociétés Pomme Verte, Nodis, eTerritoire et LibelLab cherchaient toutes à déménager. Se connaissant et travaillant ensemble parfois, elles ont ainsi décidé de s’unir pour trouver local à leur pied. 

Après de nombreuses recherches, elles trouvent cet espace et décident, en plus des quatre bureaux privatifs, de créer un espace de coworking. C’est ainsi que Le Quai comprend un espace ouvert de 80 m2 avec six postes de travail et la Q!abine où deux places sont disponibles. A l’étage, les quatre bureaux des permanents. Il y a également un coin cuisine-café, le tout avec vue sur la terrasse et le Clain. «  Nous voulons que chacun se sente à l’aise et vienne travailler dans une ambiance conviviale avec un cadre sympa, précise Morganne Derbez, directrice du site. Artisan, auto-entrepreneur, salarié en déplacement, étudiant  … tout à chacun peut être intéressé. » Tout le mobilier est modulable, ainsi l’espace peut accueillir des ateliers, des rencontres, des démonstrations, des réunions … pour des entreprises, des associations. La Q!abine peut accueillir jusqu’à 12  personnes en configuration réunion, mais se transforme aussi en studio photo et vidéo (avec lumières et fonds à dérouler). « Nous avons essayé de prendre en compte différents besoins et de proposer un espace complémentaires à ce qu’il peut déjà exister. » 

Parmi les nombreuses envies, Le Quai souhaiterait exposer des artistes locaux, proposer des formations courtes, présenter et faire intervenir des partenaires locaux … « Ce doit être un lieu de rencontres, d’échanges, de mises en relation. »

quai libellab

Quatre sociétés connectées

Parmi les permanents, il y a donc LibelLab. Créée il y a quatre ans par Antoine Paillard et Alexandre Noirault, la société se porte bien et vient de recruter. Ils proposent leurs services dans la photographie, la réalisation de visites virtuelles, la prise de vue grâce au drone ou encore l’intégration de contenus dans un site web.

« Avant et encore plus maintenant, les professionnels ont pris conscience qu’il fallait montrer, de façon qualitative, leur travail, indique Antoine Paillard. Il faut montrer que l’entreprise existe, être visible pour être aussi repérée plus facilement sur le web. Les visites virtuelles notamment sont très demandées pour avoir l’aperçu d’un site sans se déplacer. »

Pomme Verte vient de fêter ses cinq ans et un déménagement. « Le CEI (Centre d’entreprises et d’innovation) a vraiment été un bon tremplin et nous avons aujourd’hui un chouette projet ici », explique la dirigeante Marion Manzano. Avec Clément Fouché, leur spécialité est la communication audiovisuelle. « Nous réalisons des films pour les entreprises, les collectivités, les associations, pour un événement, leur communication … L’activité a ralenti pendant le confinement. Alors, nous en avons profité pour travailler un peu pour nous, mais la reprise est plutôt bonne. »

Depuis 2013, la plateforme eTerritoire permet aux collectivités d’accroître leur visibilité et de faire la promotion de leur territoire notamment via des annonces pour des événements ou des besoins économiques (reprises d’entreprises, commerces, emplois, locaux commerciaux …). A poitiers, Jules Dulauroy et Martin Druon proposent leurs services dans le marketing territorial.

Enfin, il y a deux ans, Marc-Antoine Lainé a lancé son entreprise d’événementiel Nodis. « Les derniers mois ont été compliqués. L’activité était au point mort, il a fallu inventer autre chose. » Retour à la communication, aux conseils en relation presse, à la formation … mais pour septembre, le secteur repart. Nodis reprend l’organisation de soirées, de formations pour les professionnels, de séminaire, de salons … « Désormais, il faut mixer d’avantage physique et digital avec notamment des retransmissions en live ou des plateaux télé. Le secteur est en mutation, mais l’échange reste primordial. »

Journaliste

Clique pour commenter

Plus de La ville en parle

Haut