Restons connecté

Je réponds à vos clichés sur l’hypnose thérapeutique

Bien-être

Je réponds à vos clichés sur l’hypnose thérapeutique

Dès que j’annonce que je suis hypnothérapeute, j’ai droit à de nombreuses remarques qui sont souvent bien loin de la réalité ! Alors, j’ai décidé de vous questionner sur les clichés que vous avez sur l’hypnose et j’y réponds aujourd’hui en toute transparence afin de lever les mystères qui planent encore sur cette pratique.

Une séance d’hypnose dans un but thérapeutique a pour objectif d’accompagner une personne au plus profond d’elle-même grâce à un état de conscience modifié, afin qu’elle puise dans ses propres ressources pour trouver des solutions pour aller mieux. Nous travaillons alors directement avec l’inconscient de la personne (la partie de nous que nous ne maîtrisons pas) afin de corriger les comportements qui nous entravent. Afin de rendre cette profession un petit peu moins ésotérique, j’ai décidé de reprendre tous les clichés que vous m’avez proposés !

On entend régulièrement la remarque « Je ne pense pas que je serai réceptif à l’hypnose ! ». Et pourtant… nous le sommes tous ! En effet, contrairement aux croyances populaires, l’état d’hypnose est un état naturel que nous vivons plusieurs fois par jour (en voiture, lorsque vous vous rendez compte que vous avez zappé une partie du trajet, ou bien lorsque vous lisez ou regardez un film). Rien de nouveau donc. Il s’agit là d’une des nombreuses différences qu’il existe entre l’hypnose thérapeutique et l’hypnose de spectacle.

Votre inconscient est votre instinct de survie. Pour certains, l’instinct de survie se déclenchera face à un hypnotiseur de spectacle, car il est inconcevable pour la personne de se faire hypnotiser en public, alors qu’elle n’en a pas envie. Pour une autre personne, l’hypnose de spectacle représente un simple divertissement et l’inconscient acceptera donc de rentrer dans la transe.

En résumé, si vous souhaitez modifier votre comportement, c’est grâce à votre participation consciente et votre confiance, que nous pourrons ensemble créer cet état de conscience modifié.

Sous-entendu, « l’hypnose est magique ». Malheureusement, ce n’est pas le cas ! L’hypnothérapeute n’a pas de baguette magique (à mon grand désespoir).

L’Hypnose ne peut changer que ce que vous désirez vraiment changer. Mon rôle est uniquement de vous accompagner vers vos propres solutions. Nous sommes tous différents, je ne peux donc pas connaître la solution pour tous les êtres humains. En revanche, j’ai appris à vous accompagner pour que vous trouviez vous-même votre propre solution. Dans une séance d’hypnose, je vous rends acteur de votre propre changement (c’est d’ailleurs pour cela qu’il est essentiel que vous entendiez et puissiez réagir à la séance). De ce fait, si vous désirez arrêter de fumer uniquement pour faire plaisir à votre entourage, il est fort probable que la séance ne soit pas efficace. Par contre, si vous êtes décidé à arrêter de fumer et que cela est important pour vous, l’hypnose vous sera utile.

L’hypnothérapeute et le psychologue ont deux rôles bien différents. Ils peuvent d’ailleurs parfois être complémentaires. Le psychologue offre un espace de parole et d’écoute permettant de mettre en lumière certains de nos comportements. L’hypnothérapeute vient principalement agir lorsque la parole et la compréhension de la situation n’ont pas suffi à apaiser la problématique : « je sais ce qui ne va pas, mais ce n’est pas parce que je le sais que je vais mieux ». L’hypnose vient travailler directement avec l’inconscient (la partie de nous que l’on ne maîtrise pas). Il s’agit d’une thérapie brève qui ne nécessite que peu de séances pour la résolution d’un problème.

Notre inconscient est notre instinct de survie. Il a donc pour principal objectif de nous protéger. De ce fait, il est impossible de nous faire faire quelque chose qui va à l’encontre de nos valeurs : même sous hypnose ! Si l’on pouvait réellement manipuler sous hypnose, vous vous doutez bien que la police utiliserait depuis longtemps cette méthode pour faire avouer à certains criminels leurs crimes.

D’ailleurs, pendant une séance d’hypnose, on entend et on se souvient de tout. La personne est capable de réagir et de modifier mes paroles si elle en ressent le besoin. Personnellement, je communique avec mes patients lors des séances. Ils sont donc parfaitement conscients de ce qu’il se passe.

En effet, on associe souvent l’hypnose à l’arrêt du tabac, puisque c’est une pratique qui accompagne le sevrage tabagique. Néanmoins, l’hypnose est efficace pour résoudre d’autres problèmes : les insomnies, les angoisses, le stress, les états dits “dépressifs”, le manque de confiance en soi, les phobies…

Elle peut également aider dans les apprentissages : amélioration de la concentration, la préparation aux examens, aux concours, aux compétitions sportives, à la prise de parole en public etc.

L’hypnose peut aussi faciliter un travail de deuil, permettre une amélioration des situations conflictuelles (relations familiales, scolaires, professionnelles…).

Il est également possible d’améliorer le vécu de périodes difficiles tel que la maladie (accompagnement des personnes cancéreuses par exemple).

Beaucoup de phénomènes ne sont pas expliqués à 100% par la science… L’amour par exemple… Et pourtant, ils nous révèlent de belles surprises. Par ailleurs, de plus en plus de recherches démontrent l’efficacité de cet état de transe. D’ailleurs, il est aujourd’hui possible de subir des actes chirurgicaux sans anesthésie générale grâce à l’hypnose… Difficile de nier son effet dans un bloc opératoire ! De plus, l’imagerie cérébrale nous révèle certains des effets de l’hypnose (voir-ci-dessous). Affaire à suivre !

Depuis quelques années, on voit beaucoup d’hypnothérapeutes s’installer. La profession n’étant pas réglementée par l’État, il est effectivement facile d’ouvrir son cabinet sans aucun diplôme ou avec une formation de deux semaines sur internet. De ce fait, je vous invite à faire très attention aux professionnels avec qui vous prenez rendez-vous. Vous pouvez vérifier leurs diplômes, ainsi que les sites de leurs formateurs.

Néanmoins, contrairement à l’image d’une profession lucrative, le nombre de professionnels qui vivent exclusivement de l’hypnose sont plutôt rares. Les personnes font des calculs rapides, mais ne pensent ni aux charges qui nous incombent, ni au temps qu’il faut pour se constituer une patientèle.

De plus, faire vivre l’entreprise est une charge de travail qui semble invisible, mais qui demande beaucoup de temps. Je consacre entre une heure et une heure et demie en ce qui me concerne par séance, à cela s’ajoute le temps que je consacre à la comptabilité, répondre aux mails, faire vivre les réseaux sociaux, répondre au téléphone, rappeler les patients pour les prises de rendez-vous… Et tous les autres projets que j’ai en parallèle. C’est un métier extraordinaire que j’ai la chance d’exercer à temps plein, mais c’est aussi un travail qui réclame beaucoup d’énergie.

Est-ce que l’hypnose est une mode actuellement ? Oui, tout à fait. On la voit fleurir partout, jusqu’à la retrouver dans de nombreuses émissions, souvent présentée de manière déformée et non conforme aux valeurs de bienveillance qui la définissent pourtant dans un cadre thérapeutique.

Mais est-ce juste une mode ? Je ne pense pas. L’hypnose existe depuis le XVIIIème siècle et les vêtements de cette époque ne sont plus vraiment à la mode aujourd’hui ! Preuve que l’hypnose a tenu bon.

Je dirai surtout que l’hypnose se démocratise. Pour le meilleur et pour le pire. Aujourd’hui, elle est couramment utilisée dans les hôpitaux (dans les blocs opératoires par exemple) et elle améliore considérablement le suivi médical de nombreux patients. Néanmoins, elle est également sujette à de nombreuses dérives. La non-réglementation de la profession n’y est probablement pas pour rien.

Mais ce n’est pas parce qu’il y a quelques « mauvais praticiens » qu’il faut tous les bannir. Faites confiance à votre intuition, aux diplômes des praticiens, au bouche à oreilles et aux avis laissés sur les sites et les réseaux sociaux.

J’espère que cela aura pu vous éclairer sur cette si belle profession qui est la mienne. Alors ? Vous avez changé de regard sur l’hypnose ? N’hésitez pas à rebondir en commentaires, je prendrai le temps de vous répondre !


Je vous souhaite le meilleur,

Caroline FROMENTIN – Hypnothérapeute à Poitiers et Sèvres-Anxaumont
Qu’est-ce que l’Hypnose Ericksonienne ?
06 16 59 88 05
carolinefromentin.hypnose@gmail.com
Facebook : Caroline Fromentin – Hypnose Poitiers 86

Clique pour commenter

Plus de Bien-être

Haut