Restons connecté

Henri Guillon, le cinéma dans le sang

La ville en parle

Henri Guillon, le cinéma dans le sang

Henri Guillon, 26 ans, est un véritable passionné d’image. Travailler l’image, la rendre percutante c’est le leitmotiv de ce jeune réalisateur pictavien.

Cette passion elle commence jeune auprès de son père. Ce dernier réalise deux films et transmet à son fils les premières bases de l’image et du son.Henri s’oriente ensuite sur youtube via une chaîne dédiée au “gaming”. Il teste, commente des parties et est rapidement contacté par le plus grand studio français, Ubisoft pour couvrir la Gamescom à Cologne. C’est à ce moment qu’il se rend compte que la réalisation, le travail de l’image et le matériel qu’il utilise est passionnant.
Malheureusement la réalité des études l’oblige à faire une pause sur sa chaîne pour boucler son diplôme de kinésithérapeute.
Pourtant, il ressort la caméra pour des courts-métrages mettant en scène la vie quotidienne des étudiants de kiné.
Quelques années plus tard, il ouvre son cabinet et garde toujours au fond de lui l’envie de réaliser.

La double vie

Henri décide de se professionnaliser. L’envie de partager et de proposer ses services à des entreprises lui tient à cœur. Il crée alors en parallèle son entreprise de réalisation : Henrialisation à Poitiers.
Ce qui m’amine c’est de créer un projet de A à Z. Proposer un scénario, des plans, tourner et monter” nous explique Henri.
Il crée donc un package de la scnénarisation jusqu’au montage. Il fait ses classes avec des projets en solo et perfectionne sa technique avec ses nouveaux clients. Ces tournages sont organisés en dehors de ses heures de cabinet et il s’équipe petit à petit avec des équipement pro.“J’essaie d’explorer toutes les facettes de l’image. J’ai passé un brevet de pilotage afin d’avoir l’autorisation de réaliser des plans vidéos en drone.” se réjouit, le vidéaste.
Action cam, traveling, ronin, B-roll, 360°, macro… Henri explore toutes les techniques qui existent et propose alors à ses clients des prises de vue inédites. Il se professionnalise avec le temps et partage tout son travail sur sa chaîne youtube qu’il relance après des années de pause.
Sur les réseaux sociaux (facebook, instagram) il partage ses astuces et les coulisses de ses tournages.
Henri a réussi à donner une véritable patte à son travail. On reconnaît ses clips vidéos désormais en un coup d’œil.
Il se donne à fond dans ses projets et n’exclut toujours pas d’en faire un jour son métier à plein temps. “Demain si on m’appelle pour participer à un tournage d’un film. Je n’hésite pas une seconde. Je vis pour être derrière la caméra.

Partager sa passion

Henri participe en ce moment au “ciné qlub” organisé par l’agence qonnect. Des séances de cinémas organisée au CGR Castille autour d’une thématique et avec plusieurs intervenants. Henri décortique des scènes de film, partage des anecdotes de tournage et les coulisses du cinéma.
Une nouvelle manière de partager son savoir-faire et sa passion pour l’image.

+Pratique

facebook : @henrialisation
instagram : @henrialisation
web : henrialisation.com

Dir. de publication

Clique pour commenter

Plus de La ville en parle

Haut