Restons connecté

Eglise Saint-Hilaire le Grand : 17 siècles nous contemplent

Histoire/Art

Eglise Saint-Hilaire le Grand : 17 siècles nous contemplent

« De style byzantin, l’église Saint-Hilaire a la particularité unique en France de présenter une nef centrale encadrée de chaque côté par trois nefs collatérales. »

Le froid est cinglant en ce mois de janvier 368. Pourtant, les pèlerins sont nombreux à se recueillir devant le « très saint corps du bienheureux Hilaire le Grand », évêque de Poitiers depuis 352, qui vient de mourir. L’homme est bien connu en Gaule mais aussi en Asie Mineure où il a été exilé par l’empereur romain entre 356 et 361. Il a été de tous les combats théologiques pour faire triompher la foi, quitte à se fâcher avec les évêques à la solde du pouvoir.

IMG_2252

Il peut enfin rejoindre sa défunte fille, Sainte Abre, puisque ses disciples ont repris le flambeau comme Martin qui a créé en 361 le premier monastère d’occident à Ligugé. Un futur saint lui aussi. Le petit peuple ne s’y trompe pas en faisant de ce tombeau, un lieu de pèlerinage sur la route de Saint Jacques de Compostelle. Il faut s’organiser pour les héberger et la modeste chapelle du début laisse la place à une basilique, puis une collégiale romane, consacrée en 1049.

A force d’opiniâtreté, les saccages commis lors des invasions vandales de 412, des Huns en 453, des Musulmans en 732 et 863, des Vikings en 865, sont surmontés. Dieu, parfois, envoie un signe comme la boule de feu provenant du lieu-saint qui éclaire la victoire de Clovis contre Alaric à la bataille de Vouillé en 507. Alaric y d’ailleurs trouve la mort. Encore un signe.

IMG_2251

Les difficultés pourtant s’accumulent au long des siècles. Les guerres de Religion provoquent son pillage par les Protestants en 1562 et son clocher s’effondre en 1590. La Révolution la transforme en écurie et sa lente restauration ne débutera qu’au XIXème siècle sous l’autorité de Prosper Mérimée, inspecteur général des Monuments Historiques.

De style byzantin, l’église a la particularité unique en France de présenter une nef centrale encadrée de chaque côté par trois nefs collatérales. La crypte, sise sous le chœur, renferme la chasse qui contient les reliques de Saint Hilaire. L’ensemble est classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1998.

Philippe Jeanmichel, auteur de MARIKER,
roman historique publié aux éditions du Petit Pavé.

 mariker

Continuer à lire
Publicité Le petit futé
Vous aimerez aussi

Dir. de publication

Clique pour commenter

Plus de Histoire/Art

Haut