Restons connecté

Notre-Dame-des-Dunes surplombe la ville depuis 1870

Histoire/Art

Notre-Dame-des-Dunes surplombe la ville depuis 1870

Elle veille sur la ville de Poitiers depuis 1870.

La guerre de 1870 est lourde de conséquences pour la France. Après le départ de l’empereur Napoléon III suite à sa défaite à Sedan contre la Prusse, la France plonge dans une période d’incertitude politique.

L’épisode de la Commune vient de s’achever dans un bain de sang et le pays se trouve amputé de l’Alsace et une d’une bonne partie de la Lorraine, provoquant un profond sentiment d’amertume dans la population.

statue poitiers

Le  pays hésite alors entre une restauration monarchique soutenue par la Droite catholique et l’avènement d’une république portée par la Gauche. Dans ce contexte, l’évêque de Poitiers, qui craint l’arrivée au pouvoir de forces laïques anticléricales, lance la construction d’une statue imposante, destinée à veiller sur la ville des hauteurs des Dunes.

Il veut ainsi expier les péchés de la France mais aussi provoquer le conseil municipal qui vient d’édifier le beffroi de son hôtel de ville, en élevant une majestueuse statue en cuivre doré de 6,30m de hauteur. C’est que monseigneur Pie est un prélat de caractère ! Il est en effet chef de file des ultramontains; courant qui veut que le pape soit le seul guide possible des catholiques.

dame dunes

Opposé aux principes de la révolution française, il ne cesse de lutter contre les idées libérales et cultive son image par des discours hostiles à la Troisième République naissante. L’inauguration de la statue se déroule en grande pompe, le 6 août 1876 avec retraite aux flambeaux et feu d’artifice. Trois ans plus tard, Louis-Edouard Pie, fils d’un modeste cordonnier,  est nommé cardinal par Léon XIII.

Il meurt le 18 mai 1880 à Angoulême et est inhumé dans la crypte de l’église Notre-Dame la Grande à Poitiers. La statue reste toutefois un motif de discorde qui incite les loges maçonniques de la ville à édifier en 1903 une statue de la Liberté  sur la place du même nom.

Il faut attendre 1997 pour que la ville rachète la statue des Dunes et conduise des travaux de restauration. La concorde religieuse qui règne depuis la loi de séparation des Eglises et de l’Etat de 1905 permet à La Dame de veiller sur les Poitevins en toute sérénité, le bras tendu en signe de paix. Dommage que le site ne soit pas accessible au public.

Philippe Jeanmichel, auteur de MARIKER,
roman historique publié aux éditions du Petit Pavé.

Continuer à lire
Publicité Le petit futé
Vous aimerez aussi

Dir. de publication

Clique pour commenter

Plus de Histoire/Art

Haut